Se connecter
image1 image2 image3

Sortie VTT

Départ de chez Jeepé à 8h00 le dimanche 15 mars (10 lot Bhira Mohammedia)
30 km très roulant une seule descente très roulante, une traversée d'Oued, une montée sympathique, , et on se fini avec une portion de route sur la fin de ~ 4 km.
On retrouve les familles à 13h00 au niveau de la station Afriquia (grosse station service qui fait des grillades version XXXL à l'entrée de Bouznika venant de Mohammedia = voir Plan)
Retour en voiture avec les mamans ou par piste de 20 km le long de la voie ferrée, suivant l'état des troupes...

Tournoi Kostokech : Du rugby, un lapin et McDo

Sans doute motivés par la douceur du climat Marrakchi, c’est en nombre que les papyz font le déplacement. Un convoi de 4 voitures remplies de vieux et moins vieux, beaux et moins beaux se réunit donc au pied de notre camp de base : l’hôtel Oudayas. Hop, prise ultra-rapide des chambres et voilà partis nos valeureux guerriers vers le terrain de …. Golf ?!??!?? Ah oui, cette fois-ci on monte d’un cran, le terrain est situé dans l’enceinte du golf Samanah. Pour Isma, ci-dessous le plan d’accès :

Pour les autres, j’vous jure qu’on peut jouer au rugby sur un terrain de golf ! Gâteau en-dessous de la cerise : ce sont de jolis petits palmiers qui servent de poteaux ; c’est mignon tout plein. En revanche, les yeux de faucons de nos guerriers remarquent tout de suite que la largeur est inversement proportionnelle au carré de la hauteur des palmiers sus-mentionnés indexée sur le cours du Rand sud africain… Bref, jouer à 12 sur 20 m de large, c’est les avants qui se marrent !

Un peu de taboulé-salade-de-riz-gratin-pommes-fraises rapidement avalé, direction cette magnifique pelouse aux dimensions étranges.

3 équipes à combattre en 2 x 12 min: Kostokech, Marcq-en-Barœul (Lille, des ch’tis quoi, hein !), et nos copains de Casa, gnark gnark…

Tout le monde super motivé, même isma qui participe aux 45 dernières secondes de l’échauffement.

 

- Entrée : CASA !

Une fois n’est pas coutume, on commence par nos potes. Rien que de l’habituel : on passe les 10 premières minutes dans nos 10 mètres, sanctionnés à de nombreuses reprises pas un arbitre strict sur les zones de placages. Alors barbelés dehors : NO PASARAN ! Ils ne passent pas, et on fait un petit contre, sans parvenir à concrétiser. Mi-temps personne content, mais on va faire mieux captain, promis ! Effectivement, du mieux, et pour célébrer cela, on encaisse un essai…3 placages manqués ( voir la feuille des stats, implacable) ont laissé passer l’unique occaz Casawi… AUX ARMES !!!! captain gueule, Marco gueule, tout le monde gueule, et 1 minutes plus tard, c’est l’égalisation bien méritée : percu de captain, Marcel au relais dans l’axe : nickel, comme à la TV. On est à la limite de prendre l’avantage, mais la fin du match sauve les bleu-blanc de la défaite. 1-1.

Si vous êtes arrivés là, vous venez de comprendre que la Caca Cup reste à Casa J

 

- Plat : Marcq-en-Barœul

Après notre déficit tactique contre Casa, nous avons su réagir en adaptant notre jeu à la taille du terrain: devant, on jouerait comme des avants, et derrière, on jouerait...comme des avant aussi (enfin disons comme des troisièmes lignes, d'ailleurs quelques avants étaient passés à l'arrière). Au final, l'"intelligence situationnelle" payait puisque nous avons étriller les pauvres Ch'tis 5 ou 6 essais à 1 histoire de pas les laisser fanny : sauf erreur, 2 pour Tanguy (ou tout autre prénom que JeePé lui aura donné à ce moment la, le catalan quoi...), 1 pour Cédric, 2 pour Marc. Ils sont bien fatigués nos amis septentrionaux, après avoir perdu de nombreux neurones dans la folie des nuits Marrakchis… Pas beaucoup de sommeil pour ces guerriers du Grand Nord, que nous avons avalés tout cru.

 

- Trou normand : plusieurs d'entre nous participent à punir Casa avec l'équipe des Ch'tis (je dirais quelque chose comme 5 à 2, dont 2 essais de Marc déchaîné en 9 approximatif). Comme je pense que Casa a fait un nul contre les Kechs, ça doit faire d'eux les derniers du tournoi... et ça enfonce le balai un peu plus profond...

 

- Dessert : Kostokech (donc la finale)

Du lourd, du costaud, du Kech koi ! Match engagé, viril et correct

On retiendra la victoire 3-0, de beaux mouvements, l'essai du président bien sûr, la tentative avortée de filmer le match en GoPro arbitre embarqué (précisément 42s de film a contre jour, le temps d'un engagement, d'un coup de pied des 22 et d'un en-avant avant que la batterie ne lâche...), un essai en contre tout en opportunité,...

Seb Mohamedia se fait exploser l’arcade gauche, remplacé par Seb59 à la mêlée. Ce sera la seule blessure du tournoi, et on peut se féliciter de ce résultat, qui va permettre à chacun de rentrer intact, et surtout participer à 100% à la 3 ème mi-temps. Dernier essai  par le PREZ, Hassan, sur une feinte du facteur qui a enrhumé toute la défense adverse.

Super tournoi donc, ou chacun a pu exprimer son talent,

 

La suite, un grand classique : France-Ecosse au Kechmara. Après une vibrante Marseillaise, l’ambiance est restée assez calme, nos rouges n’arrivant pas à déclencher l’enthousiasme. Au passage, nous sommes les seuls au monde à avoir vu les BLEUS jouer, la faute à un projecteur faché avec le rouge J

Fin du match, fin des verres, une bonne douzaines de papyz en direction du MONTECRISTO.

 

Nous ne le savions pas, mais nous partions à la chasse au lapin…

  

Suite au prochain épisode….

Journée portes ouvertes EDOM le 22 février 2015

Les Enfants de l'Ovale Maroc organisent leur journée portes ouvertes le 22 février 2015

Les enfants organisent à cette occasion une grande kermesse sur son site de Mers el Kheir

Venez nombreux, c'est l'occasion pour ceux qui ne connaissent pas bien EDOM de découvrir toutes les missions de cette belle association !!!

 

(Enfants 20 DH / Parents 30 DH / Personne) Les tickets d’entrée et de participation aux jeux seront en vente le jour même au stand « Banque » à l’entrée du site.

Infos : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Invitation / flyer à télécharger ici : 

La première édition de l'International Sand Rugby Tournament était organisé par l'association « La mêlée des palmiers ». Fondée en 2008, cette association a pour objectif principal le développement social à travers le rugby, en optimisant les atouts de la région de Tinghir.Le but est de transmettre les valeurs d’amitié, de loyauté, de respect et de discipline, caractéristiques de l’esprit du rugby.
Au programme 2 tournois : vétérans (cf. détails ci-dessous) et "senior" (en fait : très jeunes). Je ne m'attarderai pas sur ce dernier tournoi, remportés par le club de Tinghir (finale face à Casa, 3e et 4e juniors de Tinghir "l'avenir" et "les Tongiens" mais pas sûrs qui venaient tous de là-bas...) de peur de dévaloriser nos exploits décrits ci-dessous ;-). Pour caractériser la différence de niveau jeunes-vétérans, imaginez simplement un cheval de course à côté d'un chameau... et bah nous, on est les chameaux... (double sujet, dédicace pour Ismaël)
 
VENDREDI : 
Mais revenons-en aux débuts du périple. "Nous partîmes 100 et ... en fait non. Nous partîmes que 5". Un peu juste pour un tournoi de rugby à 6 mais peu importe ! Nos valeureux guerriers se retrouvèrent à Rabat le vendredi midi pour un parcours digne d'un Paris-Dakar. 9h de route pour une arrivée de nuit au bivouac à Merzouga (ce qui provoqua malheureusement le décès prématuré du jeune Ismaël). Nous assistâmes à un accueil chaleureux, un repas chaud, un feu de bois sur le bord de dunes de sables à peine devinables dans cet endroit isolé du monde connu et inconnu (ça veut rien dire mais ça fait classe).
 
SAMEDI :
Ce n'est que le lendemain que nous découvrîmes cet espace magnifique...

 
 
et l'ampleur de la tâche qui nous incombait (ou nous décombait, j'ai jamais compris la différence) : un terrain de 40m de long et de 36m de large. Nous nous vîmes blêmir devant la taille gargantuesque de ce terrain : oui ! il faudrait courir ! Et les équipes vétérans nous en promettaient de belles : Casa (anciens internationaux SVP !), de Fez et de Rabat (d'autres que nous), tous vexés d'avoir perdu tous ces derniers matchs contre nous, aimables en apparence mais revanchards au fond de leurs yeux...
 
Mais avant tout il fallut trouver un 6e joueur (Isma était bel et bien ressuscité) en la personne de Younes, jeune (physiquement en tout cas) professeur d'EPS d'Erfoud qui n'avait pas fait de rugby depuis 9 ans mais qui néanmoins fût bien plus en forme que nous. Merci Younes pour ton aide et ta sympathie tout au long de ce WE !
 
Le tournoi débuta sérieusement : échauffement rigoureux, équipe concentrée et humble devant les confrontations meurtrières qui s’annonçaient.
 
Le 1er match contre les Rabatis permit aux Papy's de mettre en place tous les fondamentaux révisés aux entraînements : soutien constant, volonté de faire vivre le ballon, passes assurées, défense qui monte constamment en ligne, alternance du jeu gros-3/4. Ce modèle de jeu propre et une mécanique bien huilée permit aux Papy's d'étouffer les adversaires Rabatis en les empêchant de mettre en place leur jeu, et de franchir régulièrement leur ligne de défense pour un résultat final de 5 essais à 0. Beau résultat ! Mais les adversaires ne seraient certainement pas les plus coriaces et les 2x6 minutes de jeu nous avaient déjà tous complètement cramés.
 
Le 2e match contre les Casaouis (ANCIENS INTERNATIONAUX S-V-P !!!) promettaient d'être LA confrontation du jour... musique d'Ennio Morricone en fond (vous savez celle dans le Bon la Brute et le Truand, avec la p'tite boîte à musique qui va déclencher le feu des duellistes). Mais le flingue était bel et bien tenu par les Papy's et les Casaouis creusèrent... tant et si bien qu'on eu du mal à les déterrer après le match. Après un essai en force JP à la 2e seconde (0 passe, beau travail d'équipe !), 5 autres suivirent au fil du match grâce à la succession des percussions Marcel/JP - on écarte - on décale - on finit - pour un résultat de 6-0 jouissif. JP aura marqué 4 essais dans ce match, plus que dans toute sa carrière de rugbyman international professionnel ! Je crois qu'il ne s'en est toujours pas remis.
 
Le 3e et dernier match contre des Fassis bien fatigués et peu motivés était une formalité. Dans la belle dynamique des 2 premières performances, les Papy's rééditaient un 6-0 confortable.
 
Déjeuner, boissons fraîches, sieste bien mérités après ce 17-0 qui rendait fiers nos héros autant par l'attaque fertile que par la défense sans faille mise en place.
 
Après-midi table ronde sur l'impact du rugby sur le développement des liens sociaux, bénéfices sur les populations isolées et liens jeunes-"moins jeunes".
Ce fût le tour à une petite tempête de sable de s'exprimer (on en a vu d'autres), de quoi attendre patiemment la soirée bien sympathique : chants/danses berbères puis sub-sahariens, Barbie qui devait se sentir bien seule parmi tous cette testostérone, challenge secondaire du coup un peu avorté (la pudeur m'interdit d'en dire plus), chicha, histoires au coin du feu, PéTéTééééééé !!!
 
DIMANCHE :
Coucher tôt (ben oui nous n'étions pas là pour enfiler des perles !) pour un réveil en pleine forme. Nous allions affronter ce dimanche des adversaires qui nous en voulaient d'avoir pris un tant soit peu le rugby pour un sport sérieux. Nous étions l'Homme à abattre, mais nous ne nous laissâmes par faire.
En 1/2 finale, les Fassis montrèrent un tout autre visage que la veille et nous tinrent tête longtemps. Plus tranchants, plus sérieux, plus collectifs que le samedi, ils réussirent à franchir nos barbelés par 2 fois ! Mais il en aurait fallu plus que ça pour démonter notre équipe solidaire dans ce moment difficile. Victoire Papy's 3-2, dans la douleur mais avec l'euphorie d'une finale qui s'annonçait houleuse.
 
L'autre 1/2 finale ayant été bâclée par les 2 autres équipes afin de s'économiser pour la finale, nous nous retrouvâmes face à une équipe-sélections des meilleurs joueurs et jeunes des autres équipes pour qu'enfin ils arrivent à nous battre. Ça sentait le charbon ! Sans peur parmi les Papy's, sans reproche devant notre jeu dont nous étions sûr, sans force après tout ce que nous avions dépensé dans les autres matchs ! Peu importe, on se battrait jusqu'au bout ! "PAPY'S QUEL EST VOTRE MÉTIER ??? AHOU AHOU AHOU !!!). Match accroché, houleux, contesté, pas le plus bel esprit de notre carrière mais une victoire méritée au bout (4-2 ou 5-4 selon les versions, peu importe). Victoire finale des valeureux Martiens-El-Kheir.
Interviews à n'en plus finir auprès des journalistes TV locaux et nationaux (2M notamment), multilingue (Merci Marcel pour le Néerlandais et JP pour les efforts à parler français), occasions de parler des jeunes d'EDOM et du Maroc au passage.
 
 
   
 
Vite-vite : douche - remise des prix - embrassades - embarquement dans la Marcel-mobile pour 9 nouvelles heures de route, des délires pendant tout le trajet (je vais pas tout raconter, mais nous retiendrons entre autres le swèèt d'Isma, le "putain-connasse" et le "Goldeneiller" de JP, la voix chewbacca de Seb, l'anniversaire et les vannes tranchantes de Marcel, la Reine des Neiges de Marc et le fameux POSTE-TELEPHONE-TELEGRAPHE PéTéTééééééé ! Le verbe vaincre au passé composé : j'ai vainqué ! tu as vanqué ! il a vanqué !...)
 
Gros souvenirs,
Beaux délires,
Des fous rires,
on va pas se mentir :
Merci Tinghir !

Championnes universitaires du Maroc en Beach-rugby 2014

Un autre titre qui s’ajoute au palmarès de nos ex fille.

Depuis hier nos ex filles EDOM - actuellement AVPR - sont championne universitaire  du Maroc en Beach-rugby, pour leur 1er participation

AVPR « Association de Vétérans pour la Promotion du Rugby » - Maison de la Jeunesse - Souk Essebt - 12005 Temara - Mers-El-Kheir - MAROC
Copyright 2015 - Dépôt légal n° 821 du 26 mars 2009 - Association affiliée à la  Fédération Royale Marocaine de Rugby